Szávai János honlapjahonlapja

szavai_janos1.jpg János SZÁVAI professeur de littérature comparée

Études: Université ELTE de Budapest (avec Albert Gyergyai), Université de Genève (avec Jean Rousset et Jean Starobinski)

Faits: Enseignant à l’Université ELTE depuis 1975, professeur associé à l’Université de Paris III de 1982 à 1985, professeur à ELTE depuis 1986, professeur à l’Université de Paris IV-Sorbonne entre 1994 et 2005. Ambassadeur de Hongrie en France de 1990 à 1994.

Publications en français:

maisonneuve.jpg Introduction à la littérature hongroise Jean Maisonneuve, Paris, 1989.

lahongrie.jpg La Hongrie Que sais-je? PUF, Paris, 1996.

poto0207.JPGNouvelle poésie hongroise (avec Alain Lance) Caractères, Paris, 2001.

Qui est libre? (avec P. Ricoeur, M. Maróth, M. Vajda) L’Harmattan, Paris, 2002.

  Problématique de la littérature européenne L’Harmattan, 2005.

Problématique

Problématique du roman européen (avec Catherine MAYAUX), L’Harmattan, Paris, 2009.

Romans européens depuis 1960 (avec Catherine Mayaux), Honoré Champion, Paris, 2016.

Textes:

1. Ironie, dialogue et identité nationale (Le cas Gombrowicz et le cas Esterházy) Paru dans Neohelicon XXXII/2.

Les choses humaines ne sont pas dignes d’être pris au sérieux, néanmoins nous devons les prendre au sérieux. (Platon Les Lois VII. 803./b.)

2. Dis la vérité bien plus que le réel (Márai et la problématique de la référentialité)

Le roman de Márai est de 1941. Dans le passage cité il n’est pas difficile de reconnaître un vers célèbre d’Attila József, vers souvent cité de son Salut à Thomas Mann, “Tu le sais que jamais un poète ne ment/ Dis-nous la vérité plus loin que le réel”. L’opposition des deux termes dont le premier dans nos trois exemples est rendu par vérité, tandis que le deuxième soit par réel, soit par authentique, soit par faits, reprend un des grands débats philosophiques et esthétique, revenu sur la scène entre les deux guerres.

Márai est un grand lecteur de philosophes stoïques, il n’est donc pas étonnant qu’il reprenne le paradigme mis en forme par le poète, paradigme dont on retrouve l’origine chez les premiers stoïques.

kosztolanyi.jpg3. Kosztolányi en France (L’attente comblée: le 9e chapitre de Kornél Esti) Paru in Cahiers d’études hongroises 2006/13.

Le texte français est donc à la fois similaire et différent du texte hongrois. Ce qui signifie que les deux cercles herméneutiques sont similaires, mais non pas identiques. Si nous évoquons les termes forgés par Heidegger et repris par Hans-Georg Gadamer, c’est-à-dire Vorhabe (prépossession), Vorsicht (avant-regard) et Vorgriff (avant-saisie), nous pouvons constater que l’attente française contient beaucoup d’éléments présents dans l’attente hongroise, mais que plusieurs éléments y manquent.

4. La littérature hongroise et la France

La réception des textes comporte en général trois étapes. La première serait donc la condition minima: la traduction et la publication. La deuxième est tout ce aui entoure le texte, c’est donc l’épitexte. L’épitexte est important, sinon indispensable, mais ne peut et ne doit être, c’est évident, la dernière étape. Car la troisième étape serait ou devrait être la véritable réception, autrement dit, l’entrée du texte dans une certaine intertextualité, ou, dans le meilleur des cas, dans le dialogue qui caractérise les oeuvres faisant partie du canon. La troisième étape serait donc la canonisation.

illyes-es-eluard.jpg 5. Illyés versus Éluard ou l’étrange destin d’Une phrase sur la tyrannie

En septembre 1948 Paul Éluard, plus beau fleuron de l’équipe d’intellectuels réunie autour du PC a fait un voyage en Europe Centrale. Il s’est rendu en Tchécoslovaquie et en Hongrie. Je l’ai rencontré moi-même car il a visité à Budapest la petite classe où nous avons juste commencé à nous familiariser avec la langue française. Eluard, un beau monsieur avec des cheveux blancs, nous a distribué des bonbons. Nous savions déjà tous qu’il ne fallait jamais accepter des bonbons offerts par un monsieur inconnu. Mais Eluard, présenté par nos maîtres, n’était pas un inconnu. C’était quelqu’un de bien. A Prague, nous avons appris bien plus tard, par un roman de Milan Kundera, il n’a pas hésité à danser en rond avec de jeunes Tchèques sur la place Venceslas. Au même moment, ajoute méchamment Kundera où des surréalistes Tchèques, ancien compagnons du feu surréaliste Eluard, ont été mis à mort par les nouveau camarades du grand poète.

gomby2.jpg 6.Variations sur le roman ironique Gombrowicz, Hrabal,Kertész, Esterházy

7. Histoire littéraire pour l’Autre

8. La Bible et la littérature hongroise in Bible et littérature, Éd. du Cerf, Paris, 2016.

 kerteszesterhazy.jpg

kerteszesterhazy.jpg9.Roman européen – roman ironique

camus.jpg10.  L’ombre (et lumière) ironique de Camus In Romans européens depuis 1960 – Réécritures et regards sur une histoire partagée – Honoré Champion, 2016. pp. 33-43.

andregide.jpg11. Variations  sur l’acte gratuit: Gide, Cocteau, Márai
Programme du colloque REECRITURES (REWRITINGS) le 30 et le 31 janvier 2009 Budapest

12.  “Ni tout à fait la même ni tout à fait une autre: Ipséité ou altérité

 

 

 

 

 

 

13.   Médiations imaginaires ou la trace comme structure mixte

 

 

 

 

14Littérature du Non et Journal personnel


 

 

 

 

15. DESTOUCHES,  SEMMELWEIS, CÉLINE (Hungarian Studies 1913/1)

 

Frontières de l’histoire littéraire – Colloque organisé par le CIEH et le CERC le 10 novembre 2007

 colloque Frontières de l’histoire littéraire

Programme du colloque

Colloque Centre et périférie – oragnisé par le CIEH et le CERC Paris, le 24 et le 25 octobre 2008

programme du colloque

CCOLLABORATION ELTE Budapest-Université de CERGY

Colloque Roman européen décembre 2007 (Programme provisoire)

Roman européen 1960-2007 (Appel à contribution)

Proposition Violette Houdart-Melot France-Hongrie

Programme du colloque Roman européen 1960-2007

Avant-propos au volume Problématique du roman européen 1960-2007 (avec Catherine Mayaux Univ. de Cergy-Pontoise)

RÉÉCRITURES Programme du colloque organisé par ELTE Budapest et l’Université de Cergy-Pontoise – Budapest, le 30 et le 31 janvier 2009

konferenc2.pdf

ROMAN EUROPÉEN 1960-2007

Textes de Mary Gallagher, Catherine Mayaux, János Szávai, Violaine Houdart-Mérot, Françoise Rétif, Françoise Moulin-Civil, Christine Baron, Dorottya Szávai, Maria Delaperrière, Csaba Horváth.

Colloque 2010

Communication au congrès Temps, Espaces, Langues, Paris décembre 2006 (vidéo)

Nincs hozzászólás »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.

2007.

Az oldalon megjelenített tartalom és publikációk Szávai János tulajdona.

További felhasználásuk csak az ő előzetes engedélyével lehetséges.